Archives pour la catégorie Non classé

LA VIE APRES LE CONFINEMENT

Les diverses activités au sein du service ont été maintenues (relaxation, contes, chant-danse, repas à thème, théâtre, arts créatifs, bains relaxants, jardinage à la fraiche, ..).

Les professionnels ont respecté les recommandations en matière de prévention des effets de la canicule (hydratation régulière, espaces climatisés, ….).

Cette année deux intervenants extérieurs, la musicothérapeute et l’animateur de la gym douce, ont poursuivi leurs séances habituelles au-delà des vacances scolaires pour assurer leurs prestations auprès des résidents et rattraper ainsi un certain nombre de créneaux annulés en raison de la crise sanitaire.

Afin que l’ambiance soit pleinement conviviale et chaleureuse,   chacune des quatre  résidences du FAM a confectionné quotidiennement des pâtisseries pour le goûter de 16h, projet qui a généré l’adhésion des résidents.

La crise sanitaire a par ailleurs entrainé l’annulation de projets de gîte notamment ceux prévus durant le confinement. Les séjours vacances d’été des résidents prévus avec l’association Regains ont failli l’être également.

Deux séjours ont finalement pu être organisés, l’un à Caderousse et à l’autre à Châteauneuf de Gadagne. Au total 17 résidents ont profité de cette expérience. Sur ces sites, les mesures barrières ont également été scrupuleusement respectées pour la sécurité de tous.

Pour ceux qui sont restés au FAM car trop fatigables, les équipes du FAM leur ont proposé un accompagnement encore plus individualisé, avec par ex. des petits déjeuners en extérieur, diverses activités ludiques avec une ambiance « cocooning » appréciée par tous.

Pour clôturer l‘été en beauté, le mercredi 16 septembre, une fête tahitienne a été organisée sur les terrasses du FAM (réservée seulement à ce service / crise sanitaire oblige)  où une paillote provisoire a été montée par un groupe du FAM. Au menu une démo de danses tahitiennes par une association partenaire suivi d’un goûter teinté de saveurs des îles.

 

Sortie à la ferme aux papillons de Velleron (84)

Dans un cadre naturel, un espace de reproduction des papillons et une serre d’élevage dans laquelle pousse une grande variété de plantes tropicales, le groupe a pu y admirer aussi des papillons de contrées lointaines. Les chrysalides présentées dans un éclosoir nous ont permis d’observer le cycle de vie des papillons. Nous avons tous passé un après-midi féérique ! Mieux comprendre la nature, c’est apprendre à la respecter et à la préserver

 

 

Les Mines de Bruoux à Gargas (84)

Un voyage au cœur de l’ocre du Luberon !

Falaises vertigineuses aux couleurs flamboyantes et gigantesque labyrinthe de galeries souterraines. En plus de notre masque, nous avons dû nous casquer pour visiter les anciennes carrières dans un dédale de galeries de plus de 40 km de long et de 15 m de haut ! Mais nous n’avons pas tout parcouru, et heureusement, nous n’avons rien reçu sur la tête ! Yohan, il est où ton masque ? Découverte et émerveillement furent au rendez-vous cet après-midi !

 

 

LA VIE PENDANT LE CONFINEMENT

Une année si particulière …

En raison de la crise sanitaire, les séjours vacances ont été annulés cet été. Alors, loin d’être démotivées et munies de leurs plus jolis masques, les équipes éducatives ont pris le relai !

Un printemps, un été, des sorties, des gites et des activités ont été mis en place. Petit extrait …

En interne : soirées dansantes animées par un DJ, soirées pizzas, concours de boules, loto et d’autres comme :

Une  soirée grillade sous la tonnelle

La ferme pédagogique s’installe sur le gazon de l’institution au plus grand plaisir de chacun

Une soirée Country

Et  si on laissait aller nos corps et nos pieds au rythme de la country ?

Allez Leslie, on fait un shuffle à droite :

1 – Pied droit à droite et rassemble pied gauche à pied droit,

2 – Pied droit à droite

On en perd tous les pédales !

 

 

 

CRISE COVID ET TELETRAVAIL

La crise sanitaire et les Services Administratifs de l’Etablissement

Face à la crise sanitaire engendrée par la COVID -19, l’Etablissement LOUIS PHILIBERT et ses services administratifs ont dû, comme bon nombre d’établissements, s’adapter très rapidement à une nouvelle façon de travailler par la mise en place du télétravail.

L’engagement pris par l’établissement depuis 1 an dans le cadre de la dématérialisation, l’acquisition de nouveaux matériels de communication, l’investissement de chacun ont permis d’assurer cette continuité de service à distance pour la plus grande satisfaction de tous.

INAUGURATION DU CITY STADE

Le rendez-vous c’était 16h30 le jeudi 5novembre pour la mise en service du tout nouveau City Stade !

FAM, Foyer de Vie, Foyer d’Hébergement se sont retrouvés autour du nouveau carré vert au sein de l’établissement. Dans un premier temps, baskets aux pieds, M. Tainmont, Cadre supérieur éducatif, a présenté ce nouvel espace de jeux : possibilité de jouer au foot,

basket, volley, le matériel nécessaire, les règles mises en place concernant son utilisation. Finalement le public impatient, n’attendait qu’une chose : que le coup de sifflet de l’arbitre annonce le début du premier match. Durant 30 minutes, les volontaires ont pu tester ce nouvel outil financés par les bons résultats de la politique RSE, en particulier la réduction du gaspillage alimentaire et  nous offrir de jolis échanges !

 

Participants ou simples spectateurs, ce terrain à vocation à devenir un lieu de convivialité et de vie où chacun pourra se retrouver.

Un lieu de pratique de différentes activités physiques adaptées mais aussi de rencontres et d’échanges.

 

A bientôt donc sur le City Stade Louis Philibert

SECURITE : CIRCULATION AU SEIN DE L’ETABLISSEMENT

Sens interdits, sens uniques, la circulation routière change à louis Philibert

 

Dans le cadre de son plan de circulation, l’Etablissement Louis Philibert a engagé une réflexion globale visant à l’amélioration des accès aux diverses structures présentes sur le site et de leurs signalétiques. Un cahier des charges précis a été élaboré sous deux angles particuliers : le premier concernait la régulation et la sécurisation des accès aux différents bâtiments, le second visait la refonte totale de la signalétique vieillissante y compris les panneaux routiers et l’identification claire des services.

Les premiers travaux concernant la circulation routière sont déjà réalisés grâce à nos équipes techniques. Les panneaux routiers sont camouflés pour l’instant, mais seront déployés, dès la mise en service des barrières automatiques.

Il devenait indispensable, notamment dans le cadre des recommandations Vigipirate, mais aussi pour la sécurité des piétons, de moderniser son système de contrôle d’accès, limité jusqu’ici au portail principal, et de se doter d’un dispositif efficace et moderne sous la forme de barrières levantes et d’une autorisation d’accès par badge. Ce système vise principalement à vérifier les identités et les autorisations des fournisseurs qui parfois entraient sur site sans s’arrêter à l’accueil. Le fonctionnement de ces barrières est entièrement centralisé et contrôlé à distance pour les personnes ne disposant pas de badges.

Des badges spécifiques seront ainsi attribués au personnel pour les entrées, les boucles magnétiques installées dans le sol permettront les sorties sans l’utilisation du badge de façon totalement libre et non contrôlée. Il sera bien entendu impératif donc de respecter le sens de circulation.

Des badges temporaires pourront être délivrés aux visiteurs, notamment les familles, contre présentation d’une carte d’identité.

S’agissant des panneaux de signalisation, un totem central sera installé à proximité de l’accueil. Des pictogrammes simplifiés  et des codes couleurs ont été choisis afin de rendre cette signalétique lisible et ludique en particulier pour nos résidents. Des panneaux d’identification des services, sur les mêmes codes couleur et pictogrammes, seront également déployés sur l’ensemble de l’établissement donnant un petit air de neuf à nos bâtiments.

LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE

Des actions éducatives et des investissements pour limiter le gaspillage alimentaire

 

Cette année 2020 le service restauration, en collaboration avec les équipes éducatives, a fabriqué et mis en place un « Gâchis pain » et investi dans une table de pesage pour sensibiliser les résidents ainsi que le personnel et lutter contre le gaspillage alimentaire.

Le « Gâchis pain » permet de recueillir dans un support visible le pain non consommé afin de se rendre compte des quantités perdues. Il fait partie des actions mises en place dans le cadre de la politique « RSE » (Responsabilité Sociale des Entreprises) de l’établissement. Cette année l’objectif était d’inciter les résidents à réaliser des économies d’énergie et lutter contre le gaspillage dans un but écologique.

 

La table de pesage a représenté un investissement important. Elle permet en pesant les déchets alimentaires de sensibiliser sur le gaspillage et réaliser des études précises sur les quantités jetées au cours des repas. Les premiers résultats démontrent que résidents et personnels sont plutôt de bons élèves et veillent à limiter le gaspillage !

 

Les résidents et le personnel jouent le jeu, la RSE semble donc bien être un sujet qui fait consensus.

FETE DE LA MUSIQUE 2019

C’était au mois de juin. Un jeudi. Le 27 précisément.   Par une chaude journée d’été, tout a débuté dès 6 h du matin. Avec leur camion, des hommes en pantalons gris faisaient des allers-retours incessants.Femmes et hommes en pantalon vert accompagnés d’une femme blonde à la robe sombre ont commencé leur mission en début d’après-midi. Dans le même temps, certains en costume blanc s’agitaient devant leur piano depuis plusieurs heures et d’autres soufflaient à l’extérieur sur des braises rougies.Comme sortie de terre, une scène fit son apparition…Puis tout s’apaisa. L’accalmie. Semblable à un calme plat avant une tempête …Mais que se passait-il en ce jeudi 27 juin 2019 ?

Les tables, les chaises, la décoration florale et ornementale, les assiettes composées, l’odeur de barbecue, la scène artistique, tout a pris forme.

Le jardin à la décoration champêtre a pris des allures de fête : bottes de paille, bougies perchées sur des échelles en bois flotté, nappes et coussins, épouvantails au milieu de tournesols, des bouquets de lavande, compositions florales sur chaque table, tout incitait à passer un agréable moment de détente.

En début de soirée, ils furent le top départ d’une soirée de folie : 3 hommes, vêtus de noir et aux lunettes sombres, firent leur apparition. Le groupe T3rtio est monté sur scène. Les 3 hommes vêtus ont pris leurs instruments et ont commencé à entonner une chanson. Le top départ fut donné.

 

La fête de la musique millésime 2019 sur le thème « Musique Champêtre » débuta par un apéritif avec boissons et verrines colorées, confectionnées par le service restauration.

S’en est suivi un dîner barbecue composé de viandes grillées, de salades et de glaces, le tout entrecoupé par des moments de danse et d’amusement.

Fanny : « c’est chouette, c’est la première fête de la musique que je passe ici ! »

Edmond : « c’est bien le barbecue, ça change un peu et c’est bon ! »

Thierry : « je peux avoir encore des saucisses ? »

Rony : « c’est super,  j’ai dansé le rock ‘roll avec ma chérie » !

Personnels et résidents s’étaient tous réunis pour ce moment convivial. Nous avons passé une agréable soirée qui s’est terminée au petit matin.

Après une journée bien remplie, tous sont allés se coucher ravis de cette jolie soirée, les paupières lourdes et emplies de beaux souvenirs.

 

Un grand merci à la Direction d’avoir permis l’organisation de cette fête de la musique 2019 ainsi qu’aux équipes des services techniques, au service de restauration. Un merci particulier à Laure, Martine et Soizic des ateliers du Foyer de vie pour leur important investissement dans la décoration du jardin. Un merci aussi à tous les agents qui sont venus hors temps de travail.

Vous avez réussi à faire oublier la chaleur ambiante et pesante de l’atmosphère et les sourires omniprésents des résidents ravis et heureux resteront notre plus grande satisfaction.

 

Yohan : « oh ben vivement l’année prochaine qu’on remette ça ! »

 

Doriane Dupuis

AMP du Foyer de vie

L’EMPEREUR DE L’ATLANTIS

L’Empereur de l’Atlantis » Opéra de Victor Ullmann.

Un grand Projet artistique et citoyen monté en multi-participation, entre foyers de vie, lycées conservatoire de musique, fondation de la Shoah… sera joué les 25, 26 avril 2019 et une générale le 23 avril au Camp des Milles, où sont attendus, au total, plus de mille cent collégiens et lycéens.

Le Directeur du conservatoire Pertuisien Mr Frédéric Carenco à la suite d’un hommage à Simone Veil a souhaité aller plus loin dans sa démarche de devoir de mémoire. Il a alors décidé de s’appuyer sur l’Opéra de Viktor Ullmann. « L’Empereur d’Atlantis ». Ce dernier a été retrouvé sur un livret de Peter Kiern et écrit en 1943 alors que les deux artistes étaient internés dans le camp de Teresin. L’œuvre satirique décrivait la vie sous le règne d’un empereur nommé Atlantis, qui répandait la mort. Sauf que cette dernière décida de cesser tout travail. Seule condition à son retour, que l’empereur lui-même donne sa vie…

Plusieurs rencontres au Foyer de Vie les Cyprès de Villelaure avec Mr Grimonet Bernard metteur en scène où nous avons été accueillis pour la préparation des décors et pour les essayages des costumes des figurants. Rencontre aussi avec des photographes et journalistes tout au long de la construction du projet étape par étape. En découlera un film sur ARTE et des articles sur le journal « La Provence ».

 

L’Atelier théâtre animé par Mme Lanthelme Chantal, l’Atelier Peinture animé par Mme Gigante Roseline ont été sollicité pour participer à cette aventure.

Quatre résidents ont été sélectionnés pour des rôles de figurants.

  • 1 résident du Foyer de Vie : Mr Ludovic Marcotte.
  • 3 résidents du Foyer Hébergement : Mr Gales Christophe. Mr Debos Benoit. Mr Colas Frédéric.

Quatre résidents du Foyer de Vie s’engagent à participer à la fabrication des décors. Peinture sur châssis entoilés. Il s’agit de reproduire les murs en briques sur 17 châssis de 2 mètres sur 1 mètre.

  • Mme Vouland Fanny, Mr Heppe Jérôme, Mme Martinez Marie-Thérèse, Mr Joachim Didier.

Sensibilisés, les résidents se sont vite impliqués et ont pu rencontrer de nombreuses personnes autour de ce beau projet.

 

L ’ Opéra du Camp des Milles a fait son chemin. Plus de 300 enfants, adultes et personnes en situation de handicapes sont, aujourd’hui, associés à la réalisation du spectacle : musiciens des orchestres à l’école, chorale, réalisation des décors et des costumes. Une répétition générale dédiée à l’enregistrement de l’ouverture de l’Opéra a eu lieu à Pertuis le mardi 2 avril, suivi d’un hommage à une famille de Pertuis, la famille Mendel, 2 petites filles et leurs parents ont été déportés. S’en ai suivi un pique-nique avec tous les participants à Pertuis.

Pour que l’on puisse participer jusqu’au bout a ce beau projet les éducateurs ont du se mobiliser. Nous remercions tous les éducateurs du Foyer de vie et de l’Esat qui ont accompagné les résidents.

Deux autres représentations sont programmées au Grand théâtre de Provence à Aix, les 7 et 8 mai 2020.

Gigante Roseline.

http://embedftv-a.akamaihd.net/ceaac987b8f311dca250cfadb599fdb0